10/07/2006

“la grève de faim n'est pas un chantage ''

Louvain - le lundi 10 juillet 2006

Les vingt personnes sans papiers qui occupent l’église Saint-Michel, Naamsestraat à Louvain, ont entamé hier une grève de la faim.
«Les militants perdent tout espoir. La grève de la faim est un acte de détresse. Les femmes et les enfants participent également à l’occupation dans l’église depuis début juin déjà”, dit Pol Van Camp, leur porte-parole.

Les militants veulent accentuer la pression politique avec cette étape. La commission des affaires intérieures a voté récent la nouvelle loi sur l'asile et la chance est grande que le parlement suivra l'exemple la semaine prochaine.

Les parlementaire n’ont pas d'oreilles pour les soupirs des militants'', dit Van Camp.

Plus de cent associations, liées au Fam, soutiennent l'exigence d’adapter la loi d'asile.''

Même une manifestation à Bruxelles avec des dizaines de milliers de manifestants n'a pas servi. Il est triste de constater que les politiciens se trouvent tellement loin des personnes qui habitent parfois depuis plus de cinq ans dans notre pays. Leurs enfants vont à l'école et les familles sont intégrées.

Les militants, essentiellement originaires du Népal, du Bhutan et du Tibet, soulignent que la grève de faim n'est pas un chantage pour arracher leurs exigences. Les conséquences éventuelles de la grève de faim sont portées par les militants mais sont aussi de la responsabilité des parlementaires. “Nous lançons un appel pressent aux politiciens pour qu’ils laissent parler leur raison et leur coeur. L’UDEP, l'union pour la défense des sans papiers, réclame des critères clairs et permanents pour les demandeurs d'asile'', précise Pol Van Camp.

(bmk)

18:55 Écrit par Clara People dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, louvain, greve, occupation |  Facebook |

GREVE DE LA FAIM à Vottem


































8 juillet 2006

Cinq résidents du centre fermé de Vottem sont en grève de la faim. Ils protestent contre leur enfermement :
Monsieur Mehmet Emir Errol depuis 22 jours
Monsieur Marik Mabir, Monsieur Sami Ucak,Monsieur Servhet Borekci depuis 3 jours
Monsieur Ait Abdourhaman depuis 2 jours.

Cette grève de la faim va s’étendre demain d’après les dires de notre correspondant.

CRACPE

18:54 Écrit par Clara People dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, greve, centres fermes |  Facebook |

22/04/2006

le HCR condamne le non respect du droit d’asile
136 sans papiers en grève de la faim dans le centre de rétention de Vincennes

20 avril 2006
"CNSP Coordination Nationale des Sans Papiers" coordnatsanspap@hotmail.com

SANS PAPIERS
en lutte>>>coordination nationale

le HCR condamne le non respect du droit d’asile
136 sans papiers en grève de la faim dans le centre de rétention de Vincennes

« Cent trente-six des cent quarante-six personnes en situation irrégulière enregistrées au centre de rétention de Vincennes (Val-de-Marne) ont entamé hier une grève de la faim. Ces détenus « entendent protester contre leurs conditions de détention, les lois sur l'immigration et l'absence de regard de l'administration sur leur sort », a déclaré hier une responsable de la Cimade, le service oecuménique d'entraide présent dans le centre. Ce mouvement « est Les détenus qui ont refusé leurs plateaux-repas hier sont de « toutes nationalités », selon la responsable, qui a précisé qu'ils venaient majoritairement d'Algérie, du Mali, de Chine, de Roumanie et de Turquie »(20 Minutes du 19/04/06).

En fait, on se demandait bien ce qui se passe, car il devenait quasi-impossible d’avoir les détenus au téléphone à Vincennes.

« Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a sévèrement critiqué les "restrictions de plus en plus sévères" au droit d'asile imposées par les pays riches, dans un rapport présenté, mercredi matin 19 avril, à Londres (..) ce rapport met notamment en cause "l'intolérance grandissante" des pays d'accueil et la confusion de plus en plus généralisée entre "migrants et réfugiés". Les 9,2 millions de demandeurs d'asile dans le monde sont toujours "décrits (...) comme des migrants illégaux, des terroristes potentiels et des criminels, ou, au mieux, comme des fraudeurs", souligne le rapport(?) ce rapport met notamment en cause "l'intolérance grandissante" des pays d'accueil et la confusion de plus en plus généralisée entre"migrants et réfugiés(?) L'ONU critique sévèrement ce phénomène de plus en plus répandu en occident(?) "Un phénomène alimenté par des politiques faisant appel aux sentiments xénophobes" des électeurs, selon le rapport » (Le Monde du 19/04/06).

Ces deux informations du même jour donnent un éclairage lugubre à la sinistre politique xénophobe de gouvernement Villepin/Sarkozy. Sarkozy n’hésite plus à piétiner les principes et valeurs de la République. Il efface tout simplement la ligne jaune séparant la droite Républicaine et l’extrême droite fasciste. N. SARKOZY, ci-devant Ministre de l’Intérieur le déclare même publiquement sans aucun scrupule : « Je cherche à séduire les électeurs du FN » , « Oui, je cherche à les séduire. Mais d'où viennent-ils, de la droite républicaine, de l'autre d'une partie de la gauche », « En refusant de parler d'un certain nombre de sujets dont Le Pen s'est emparé, nous avons désespéré une partie de notre électorat », « Qui pourrait m'en vouloir de récupérer ces gens dans le camp républicain? J'irai même les chercher un par un, ça ne me gène pas. Si le FN a progressé, c'est que nous n'avons pas fait à droite notre boulot ».

Voilà pourquoi Sarkozy a fixé le quota chiffré de 25.000 sans papiers à expulser pour 2006. Voilà pourquoi il a fait la circulaire du 21 février 06 qui programme les arrestations à domicile, aux guichets des préfectures, à la porte des locaux associatifs et syndicaux, et même dans les blocs opératoires, sans compter les rafles dans les quartiers populaires. Voilà pourquoi il fait remplir arbitrairement les centres de rétention.

La CNSP lance un appel à une mobilisation solidaire avec nos 135 camarades sans papiers grévistes de la faim en prison à Vincennes.

La CNSP demande aux élus (Députés, Sénateurs, Régionaux, Municipaux, etc) d'organiser une chaîne de visites aux centres de rétention de Vincennes). La CNSP appelle l’ensemble des syndicats, des associations démocratiques à faire de même (il suffit d’un nom de sans papiers pour y avoir droit). La CNSP les invite à ramener de l’eau, du sucre, du thé en bouteille aux grévistes de la faim et des médecins volontaires doivent leur rendre visite.

La CNSP appelle l’ensemble des collectifs de sans papiers à manifester tout le long de la grève de la faim des 135 de Vincennes partout en France pour dénoncer l’alignement politique de l’élève Sarko sur le maître Le Pen.

Nous savons d’expérience que face à une grève de la faim, ce dernier recours des sans papiers pour se faire entendre, l’Etat, le gouvernement utilise des moyens à la limite de la barbarie tant qu’ils pensent que cela se fera dans le silence et sans bruit.

C’est pourquoi le courage seul des grévistes ne suffit pas, il faut un vaste mouvement de solidarité. Il faut faire appel à la presse nationale et internationale pour couvrir l’action défensive des sans papiers.

Fait à Paris 19/04/06

20:21 Écrit par Clara People | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : onu, hcr, europe, france, greve |  Facebook |