10/07/2006

“la grève de faim n'est pas un chantage ''

Louvain - le lundi 10 juillet 2006

Les vingt personnes sans papiers qui occupent l’église Saint-Michel, Naamsestraat à Louvain, ont entamé hier une grève de la faim.
«Les militants perdent tout espoir. La grève de la faim est un acte de détresse. Les femmes et les enfants participent également à l’occupation dans l’église depuis début juin déjà”, dit Pol Van Camp, leur porte-parole.

Les militants veulent accentuer la pression politique avec cette étape. La commission des affaires intérieures a voté récent la nouvelle loi sur l'asile et la chance est grande que le parlement suivra l'exemple la semaine prochaine.

Les parlementaire n’ont pas d'oreilles pour les soupirs des militants'', dit Van Camp.

Plus de cent associations, liées au Fam, soutiennent l'exigence d’adapter la loi d'asile.''

Même une manifestation à Bruxelles avec des dizaines de milliers de manifestants n'a pas servi. Il est triste de constater que les politiciens se trouvent tellement loin des personnes qui habitent parfois depuis plus de cinq ans dans notre pays. Leurs enfants vont à l'école et les familles sont intégrées.

Les militants, essentiellement originaires du Népal, du Bhutan et du Tibet, soulignent que la grève de faim n'est pas un chantage pour arracher leurs exigences. Les conséquences éventuelles de la grève de faim sont portées par les militants mais sont aussi de la responsabilité des parlementaires. “Nous lançons un appel pressent aux politiciens pour qu’ils laissent parler leur raison et leur coeur. L’UDEP, l'union pour la défense des sans papiers, réclame des critères clairs et permanents pour les demandeurs d'asile'', précise Pol Van Camp.

(bmk)

18:55 Écrit par Clara People dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, louvain, greve, occupation |  Facebook |